Skip to main content

Réglementation parasismique

Lundi 05 Février 2018

Pour clarifier les règles de conception et de dimensionnement des ancrages en zone sismique, la CN/PS (commission de normalisation parasismique) a préparé un Fascicule de Documentation. Ce document couvre les bâtiments à risque normal au sens de la réglementation et distingue les éléments fixés par ancrages d’après la fonction qu’ils assurent :

• les éléments structuraux assurent la stabilité et la résistance d’un bâtiment ou d'une partie de bâtiment, sous l’effet des charges appliquées (balcons rapportés, mezzanines ; ce cas couvre aussi les petites structures métalliques fixées à leurs fondations par ancrages) ;

• les éléments non structuraux participent généralement aux fonctions de clos-couvert et contribuent de manière négligeable à la stabilité de la structure (cloison, façade, toiture …) ;

les équipements assurent en principe les fonctions de confort ou d’exploitation du bâtiment (chauffage, ascenseurs, etc …).

 

Le Fascicule de Documentation fournit de nombreuses précisions. En particulier, le critère de choix de la catégorie de performance C1 ou C2 des chevilles y est clairement indiqué, en fonction de la nature des éléments fixés, de la catégorie d’importance du bâtiment et de la zone de sismicité. Les zones de fixation autorisées sont aussi précisées : il est par exemple interdit de positionner un ancrage dans la zone critique d’un portique en béton conçu en classe de ductilité DCM. Le guide fournit encore une synthèse des méthodes de calcul des charges sismiques agissant sur l’ancrage et sur les chevilles. Enfin, à titre d’illustration, quelques exemples d’application sont fournis.

Ce Fascicule est disponible auprès de l’AFNOR : FD P06-029 - Règles de construction parasismiques - Dimensionnement des ancrages en zone sismique – AFNOR – Décembre 2017.