Skip to main content

Nos recherches

Doté d’un savoir-faire de plus de 40 ans dans le domaine de l’étude des effets des incendies, le CTICM réalise des projets de recherche pour démontrer les qualités du matériau acier en situation d’incendie.

FICEB : Résistance au feu des poutres alvéolaires

L’objectif de ce projet de recherche européen consiste à développer des règles de calcul harmonisées des poutres alvéolaires composées de profilés laminées à chaud avec ou sans protection rapportée. L’enjeu : minimiser les quantités d’acier à utiliser afin d’offrir une méthode de dimensionnement optimisée pour les bâtiments de bureau.

 

Image d'une poutre alvéolaire Graphique de simulation de ruine de la poutre

Mode de ruine d’une poutre alvéolaire

obtenu lors de l’essai au feu

 

Mode de ruine de la poutre simulé par le modèle numérique

Image de plancherImage d'un feu Image de plancher après le test au feu

Plancher avant l’essai

Etat du feu lors de l’essai

Plancher après l’essai

Flumilog : Détermination des effets radiatifs des feux d’entrepôts

Le projet a permis la mise au point d’une méthode de calcul de référence en France pour évaluer les distances d’effet des flux thermiques émis par un feu d’entrepôt. En effet, le feu d’entrepôt constitue un danger important pour les personnes, occupants et services de secours, comme pour les constructions avoisinantes ; le voisinage est susceptible d'être soumis à des sollicitations thermiques conséquentes de nature essentiellement radiative.

Cette méthode a été inscrite dans des textes réglementaires et une interface conviviale a été fournie gratuitement à tous les utilisateurs du projet.

 

La méthode est en constante évolution à travers le projet Flumilog 2. En septembre 2015 un module additionnel dédié aux stockages de liquide inflammables a été mis en place, l'interface graphique est améliorée régulièrement et des nouveaux serveurs permettent un traitement plus rapide.

Pour aller sur le sité dédié à Flumilog, cliquez ici.

 

Images et graphiques d'évaluation du feu d'entrepôt métallique

FRACOF : Vérification de la résistance au feu du plancher mixte acier-béton

Ce projet mené conjointement avec ArcelorMittal, a permis de mettre en application, sur le marché français, une méthode de vérification performante et économique de la résistance au feu des planchers mixte acier-béton partiellement protégés.

 

En effet, les planchers conçus selon le concept peuvent atteindre aisément un degré de stabilité au feu de 180 minutes (R180), et la méthode permet d'économiser une grande partie de protection contre l'incendie des poutrelles métalliques en connexion avec la dalle. Sont ainsi visés tous les ouvrages de construction comportant des planchers, tels que les :

* bâtiments ERP,

* bâtiments de bureaux,

* parcs de stationnement fermés,

* planchers porteurs de centres commerciaux...

 

Règlementairement, cette méthode peut être utilisée en France après avis de chantier ou avis sur étude favorable délivré par un organisme agrée. 

 

Les documents suivants sont à disposition des ingénieurs de la profession pour faciliter l’application de la méthode :

 

Télécharger le guide d'application FRACOF (français)

 

 

Télécharger le rapport technique FRACOF (anglais)

 

 

 

Dans notre Boutique Publications vous pourrez vous procurer l'article "Application de la méthode Fracof" publié dans la revue CM 2013 N° 3 (faire une recherche par le mot clé fracof).

 

Un outil informatique convivial MACS+ est également disponible sur le site internet d'ArcelorMittal.

 

Images d'essai de la résistance au feu du plancher acier-béton

PNISI : Projet National de l'Ingénierie de la Sécurité Incendie

Ce programme national, réalisé de 2005 à 2011, constitue la recherche la plus large effectuée en France dans le domaine de l'incendie. Il a mobilisé une quarantaine de partenaires (maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, centres techniques, laboratoires, universités, entreprises, sociétés d’assurances), à travers 7 groupes de travail ayant en charge 18 actions d’études et recherche différentes , qui ont unis leurs efforts pour introduire la globalité d'une approche française en matière d’Ingénierie de la Sécurité Incendie (ISI).

 

Pour les ouvrages complexes, il est en effet souvent très difficile voire impossible de respecter les mesures descriptives, et il est alors nécessaire d’avoir recours à une approche ISI basée sur une analyse de risques réels des ouvrages. Une telle approche dite « performantielle » consiste à identifier les objectifs de sécurité à atteindre, puis à estimer les potentiels de danger d’incendie et les conditions de développement probables du feu, et enfin à évaluer si la conception projetée permettra d’offrir le niveau de sécurité recherché. Cette démarche nécessite une plus grande maîtrise du domaine de compétence en matière de physique du feu (développement et propagation d’incendie ainsi que ses effets), de comportement humain et de comportement au feu, mais elle permet de s’affranchir des limites de la réglementation descriptive et une meilleure adéquation des mesures de protection et de prévention aux risques réellement encourus, laissant ainsi la créativité et l’optimisation mieux s’exprimer. Les études de conception conduisent ainsi bien souvent à des économies substantielles au niveau de la construction, tout en apportant le niveau de sécurité désiré.

 

Les 18 rapports qui constituent le résultat complet du travail effectué lors de ce projet national sont désormais consultables sur le site web www.pn-isi.fr

Nos autres projets majeurs

- BATIRSUR - Etude de la vulnérabilité des bâtiments en acier à usage industriel face aux risques technologiques de surpression

 

- BASIS - Comportement de bâtiments multi-étagés à structure mixte acier-béton soumis à des explosions externes

 

- SCIENCE - Développement des règles de calcul relatives à l'application des éléments mixtes acier-béton dans les centrales nucléaires

 

- Echauffement des éléments de structure à l’extérieur des bâtiments

 

- DIFISEK – L’ingénierie du comportement au feu et les Eurocodes 3 et 4

  

- FIRESTRUC - Couplage entre un modèle de champ (CFD) et un modèle aux éléments finis (FEM)

 

- COSSFIRE - Comportement des assemblages en acier et mixtes en situation d’incendie réel

 
- FIDESC4 - Comportement au feu des éléments en acier de classe 4

 

- Comportement sous incendie réel des bâtiments à ossature métallique

 

- FRISCC - Résistance au feu des poteaux mixtes élancés et de type innovant en tube creux rempli de béton

 

- LOCAFI - Méthode de calcul relative à l’échauffement d’un élément de structure dans un compartiment soumis à un feu localisé

 

- Désenfumage dans les parking aériens largement ventilés