Utiliser le BIM dès la conception d’une architecture métallique

Le déploiement du BIM (Building Information Modeling) dans la construction est une absolue nécessité pour maîtriser les coûts de production, mais aussi éradiquer les aléas permanents entre les différents corps d’état.

La construction métallique est déjà rompue à cette méthode d’ingénierie car elle a dû progresser au même rythme que les avancées numériques et ce, pour deux raisons :

  • permettre la modélisation des comportements des structures sous l’effet de sollicitations particulières, telles celles sismiques ou thermiques (ingénierie de conception),
  • accroître les performances d’industrialisation des structures dans les ateliers de préfabrication pour s’adapter aux nouveaux outils, tels les robots (ingénierie de production).

Ainsi le BIM en construction métallique est pleinement opérationnel dès la phase de calcul des structures et continuera à suivre les évolutions futures liées à la normalisation internationale actuellement en cours d’élaboration.  Cependant l’usage du BIM n’est pas encore systématique chez les concepteurs, notamment en phases APS et APD, où le dessin 3D numérique prévaut sur les logiciels-modeleurs.

Le CTICM, en accord avec les acteurs de la profession, s’est donc investi d’une mission dont l’objectif est de développer les outils permettant la fluidité du BIM depuis la phase esquisse jusqu’aux phases d’ingénierie et de production. Ces outils sont actuellement en cours de développement et devraient être diffusés avant la fin 2018.

 

Modélisation des données du bâtiment par Revit – ©Autodesk

Visitez le site Revit