Nos recherches

Au travers de projets de recherche européens, nationaux ou sur fonds propres, les actions du CTICM contribuent à augmenter la compétitivité de la construction métallique et mixte acier-béton, par le développement de méthodes de calcul, en phase avec les évolutions actuelles :

  • exigences réglementaires et normatives,
  • modes de construction,
  • matériaux (par exemple, utilisation des aciers à haute limite d’élasticité),
  • moyens de calcul.

Nos actions intègrent toujours une phase de valorisation afin de s’assurer que les résultats de nos travaux trouvent des applications concrètes par les constructeurs métalliques, sous différentes formes :

  • actions dans les commissions de normalisation (évolution des normes),
  • conférences, journées techniques, rencontres régionales, etc….,
  • publications (ouvrages, articles dans la Revue Construction Métallique, publications dans des revues internationales),
  • outils de calcul (logiciels disponibles sur le site du CTICM).

Barres comprimées, fléchies et soumises à de la torsion

Les règles actuelles ne couvrent pas de manière simple la vérification des barres comprimées, fléchies et soumises à de la torsion. En pratique, il existe de multiples situations où ce problème peut se poser (poutre de roulement, poutre de rive de plancher, …) et le CTICM est régulièrement sollicité pour proposer des solutions. C’est pourquoi un projet de recherche interne, d’une durée de 3 ans, a été engagé afin de mettre au point une méthode de calcul qui soit facilement applicable par les projeteurs de bureaux d’études. Ce projet a fait l’objet d’une thèse soutenue en novembre 2017. Des articles présentant les résultats ont été publiés au niveau français (Revue Construction Métallique du CTICM) et international. Dans le cadre de la révision de l’Eurocode 3, une nouvelle méthode pourra ainsi être proposée avec un format similaire à la formulation actuelle pour la vérification des barres comprimées et fléchies.

Stabilité des goussets

A la suite de plusieurs sinistres dus à des instabilités d’assemblages par goussets sollicités en compression, une recherche interne a été menée au CTICM de 2011 à 2013 afin de proposer une méthode de calcul pour la résistance en compression des assemblages par goussets boulonnés ou soudés de barres de contreventement. Les assemblages présentant un excentrement ont fait l’objet d’articles de recherche dans la Revue Construction Métallique, n°4-2014 et n°3-2015, ainsi que d’une communication lors de la conférence Eurosteel 2014 qui s’est tenue à Naples.

 

Assemblages par brides circulaires

Afin de mieux appréhender le comportement et le calcul des assemblages de profils creux par brides circulaires, le CTICM a entrepris en 2007 une recherche de 3 ans. Ces travaux ont permis de mettre au point une méthode de calcul, pratique et cohérente avec les principes des Eurocodes, pour évaluer la résistance de tels assemblages. Cette étude a fait l’objet de nombreuses publications et de communications nationales et internationales. Les résultats de cette recherche interne sont exploités dans le cadre de la révision de l’Eurocode 3 Partie 1.8 « Assemblages ».

Recommandations pour la conception et l’évaluation des ponts vis-à-vis de la fatigue

La durée de vie des ponts métalliques et mixtes neufs et existants doit être évaluée en tenant compte du phénomène de fatigue. Pour actualiser les textes normatifs actuels, 8 partenaires européens dont le CTICM, ont collaboré pendant 3 ans sur le projet de recherche BriFaG (Bridge Fatigue Guidance). Les résultats sont relayés dans le cadre des travaux d’évolution de la Partie 1-9  « Fatigue » de l’ Eurocode 3. Les recommandations pour la conception et l’évaluation des ponts vis-à-vis de la fatigue sont disponibles dans le rapport final.

Partenariat : CTICM (pilote du projet), Chalmers de Göteborg, ITAM de Prague, Ramböll de Stockholm, RWTH d’Aix-la-Chapelle, Université de Surrey, PSP d’Aix-la-Chapelle et Université de Stuttgart.

Instances scientifiques

Le CTICM intervient en amont de l’élaboration des règles pour y être une force de proposition, défendre les intérêts de la Construction Métallique et les pratiques nationales et assurer la veille technique au niveau européen et international. A ce titre, les ingénieurs du CTICM sont membres actifs de commissions scientifiques nationales ou européennes comme les Comités Techniques de la CECM qui réunissent les organisations professionnelles de 25 nations européennes. Ils sont impliqués dans des instances décisives autour de thèmes très variés comme la fatigue, la résistance aux séismes, les assemblages, la construction mixte, la stabilité structurale, les éléments minces, le soudage, les aciers à haute limite d’élasticité….

Nos experts y défendent les intérêts de la profession de la construction métallique et les pratiques françaises.

CECM= Convention Européenne de la Construction Métallique