Doté d’un savoir-faire de plus de 40 ans dans le domaine de l’étude des effets des incendies, le CTICM réalise des projets de recherche pour démontrer les qualités du matériau acier en situation d’incendie et fournir des solutions.

Nos projets majeurs

FRACOF : Vérification de la résistance au feu d’un plancher mixte acier-béton
Avec FRACOF, concevez des planchers R180 tout en évitant de protéger la majorité des poutrelles métalliques en connexion avec la dalle !

FICEB : Résistance au feu des poutres alvéolaires
Ce projet est le pendant de FRACOF mais pour les poutres alvéolaires. La méthode de calcul est d’ailleurs présente dans le même logiciel.

R15 : Justification de la stabilité au feu R15 des ossatures en acier
Avec le guide R15 et le logiciel associé, concevoir des bâtiments à simple rez-de-chaussée sans protection rapportée est maintenant possible.

Bâtiments à simple rez-de-chaussée : Vérification du comportement au feu, intégration des parois coupe-feu et écrans thermiques métalliques REI 120
Des règles de calcul et des recommandations constructives pour la conception des bâtiments à simples rez-de-chaussée ont été établies pour répondre aux dernières contraintes réglementaires.

 

FRACOF

Ce projet mené conjointement avec ArcelorMittal, a permis de mettre en application, sur le marché français, une méthode de vérification performante et économique de la résistance au feu des planchers mixte acier-béton partiellement protégés.

En effet, les planchers conçus selon le concept peuvent atteindre aisément un degré de stabilité au feu de 180 minutes (R180), et la méthode permet d’économiser une grande partie de protection contre l’incendie des poutrelles métalliques en connexion avec la dalle. Sont ainsi visés tous les ouvrages de construction comportant des planchers, tels que les :

  • bâtiments ERP,
  • bâtiments de bureaux,
  • parcs de stationnement fermés,
  • planchers porteurs de centres commerciaux…

Réglementairement, cette méthode peut être utilisée en France après avis de chantier ou avis sur étude favorable délivré par un organisme agrée.

Dans notre Centre de ressources vous trouverez les documents pour faciliter l’application de la méthode et sur le site internet d’ArcelorMittal vous pourrez télécharger le logiciel MACS+

 

FICEB : Résistance au feu des poutres alvéolaires

L’objectif de ce projet de recherche européen consistait à développer des règles de calcul harmonisées des poutres alvéolaires composées de profilés laminées à chaud avec ou sans protection rapportée. L’enjeu : minimiser les quantités d’acier à utiliser afin d’offrir une méthode de dimensionnement optimisée pour les bâtiments de bureau.

 

R15

La réglementation incendie exige une stabilité au feu R15 pour certains bâtiments à simple rez-de-chaussée (centres commerciaux, entrepôts de type ICPE rubrique 1510…). En 2009, des règles de calcul spécifiques ont ainsi été développées par le CTICM pour les entrepôts à ossature métallique, permettant de justifier une stabilité au feu de degré R15 sans protection rapportée.

Elles s’appliquent notamment aux portiques en profilés laminés à chaud ou en PRS, aux pannes en profilés laminés à chaud ou en profils minces formés à froid. Ces règles suivent les principes généraux de la partie feu de l’Eurocode 3, en vérifiant si la capacité portante est supérieure ou égale à la sollicitation mécanique. Elles sont décrites dans le guide de dimensionnement « R15 ».

Pour en faciliter l’application, un outil informatique, convivial et intuitif, a été développé et mis à la disposition des constructeurs et bureaux d’études.

 

Bâtiments à simple rez-de-chaussée

Vérification des bâtiments en structure métallique en situation d’incendie

Le guide conçu par le CTICM fournit aux bureaux d’études des règles de calcul simplifiées et des méthodes de calcul associées à des détails constructifs. Elles permettent de vérifier le comportement au feu de la structure d’un bâtiment en charpente métallique, en cas d’incendie dans une des cellules. Le guide respecte les critères qui satisfont aux objectifs de sécurité pour les personnes définis dans la réglementation française en vigueur, à savoir notamment les critères dits de :

  • non-effondrement vers l’extérieur,
  • non-effondrement en chaîne.

Ce guide comporte aussi une partie dédiée à l’intégration des parois coupe-feu.

 

Conception et l’intégration des parois métalliques REI 120 dans les bâtiments de stockage

Le guide élaboré par le CTICM avec l’aide du SCMF d’une part et de l’EMB d’autre part a pour objectif de traiter la mise en œuvre des écrans thermiques métalliques REI 120 afin de permettre aux maîtres d’œuvre, bureaux d’étude et entreprises de la construction métallique de concevoir et construire de manière compétitive des plate formes logistiques (bâtiments de stockage, centre commerciaux, etc.) sur la base d’une solution entièrement métallique.

Dans un premier temps, le guide rappelle le contexte ainsi que les exigences réglementaires en termes de comportement au feu et de flux thermique émis que doit respecter ce type d’ouvrages. Ensuite, il décrit précisément la nouvelle solution de paroi métallique pouvant être mise en place pour réaliser des murs coupe-feu ou des écrans thermiques REI 120. Il détaille en outre l’impact de l’utilisation de cette solution par rapport aux solutions traditionnelles. Pour finir, il précise les recommandations relatives aux dispositions constructives pour la réalisation de cette solution.